Identifier, prévenir et traiter les champignons du cheval. Sauvez la vie de votre cheval

Les champignons du cheval peuvent apparaître à tout moment et presque n’importe où sur le corps, les jambes et les sabots du cheval, causant des problèmes dont la gravité varie de relativement bénigne à potentiellement mortelle.

Il y a quelques mois, ma jument arabe de 17 ans a développé des fissures et une décoloration sur l’un de ses sabots arrière. Le champignon du cheval peut être effrayant si votre cheval l’attrape.

La mycose du cheval est-elle contagieuse ? Il existe quatre grandes catégories de champignons du cheval, comprenant plus de 50 000 espèces : le champignon superficiel du cheval (teigne), le champignon de la peau, le champignon sous-cutané et les mycoses profondes. Trois types de champignons du cheval sont très contagieux. Le champignon du cheval passe rapidement entre les chevaux et peut se propager dans un environnement partagé, du matériel de toilettage, des remorques, des écuries et du tact.

Entrons dans la compréhension des champignons des chevaux et de ce qu’il faut rechercher.

Une inspection plus approfondie a révélé une certaine séparation entre la sole et la paroi du sabot et une bande coronaire rétractée. Mon cheval ne semblait pas trop préoccupé par le problème et ne montrait aucun signe d’inconfort ou de boiterie, mais j’ai quand même consulté mon maréchal-ferrant et quelques autres experts.

Au départ, le consensus était que la fissuration était due à un manque de biotine dans l’alimentation de mon cheval, mais ensuite mon maréchal-ferrant a proposé une théorie alternative. Selon lui, le problème était un type de champignon de cheval qui avait prospéré dans la forte rosée et les conditions généralement humides de notre été sud-africain.

Ce problème n’est qu’un des nombreux types de champignons du cheval qui peuvent affecter la peau, les yeux et les sabots de votre cheval.

Signes de champignons du cheval

Chaque champignon a ses identifiants uniques, et un problème de santé différent peut provoquer de nombreux symptômes de champignons chez les chevaux. Mais en comprenant les symptômes courants des champignons équins, vous serez mieux préparé à répondre aux besoins de votre cheval et potentiellement à lui sauver la vie.

  • Lésions cutanées
  • Perte d’appétit
  • Respirez rapidement
  • détresse respiratoire
  • Plaies cutanées avec pus
  • Toux
  • hémoptysie
  • Perte de poids
  • Peau ulcérée
  • Coliques
  • indifférent

Types de champignons de cheval les plus courants

Il existe quatre classes de champignons du cheval, chacune provoquant des symptômes différents. Si votre cheval a du mal à respirer, développe des lésions cutanées et des plaies, perd des plaques de poils ou tousse, il peut avoir un type de champignon du cheval.

D’autres symptômes comprennent des éruptions cutanées, des plaies avec du pus et des coliques inexpliquées. Faites diagnostiquer votre cheval et vérifiez qu’il n’y a pas de champignons. La moisissure est une condition critique et ne doit pas être ignorée.

Champignon superficiel du cheval

Cette classe d’infections fongiques est généralement bénigne mais souvent très contagieuse. Le type le plus courant de mycose superficielle est la dermatophytose, également connue sous le nom de teigne ou démangeaison circonférentielle. Ceux-ci sont généralement relativement faciles à repérer en raison des lésions caractéristiques de la peau du cheval.

Un cheval atteint de teigne développera des plaques de peau squameuses avec des cheveux manquants ou cassés. Les patchs seront ronds et nus. Des plaques squameuses apparaissent généralement autour de la selle et de la circonférence.

La teigne est relativement facile à traiter. Mais c’est très contagieux. Le champignon peut survivre pendant des mois dans du matériel et des vêtements contaminés.

Scarcoïde du cheval (tumeur de la peau) Toutes les lésions circulaires ne sont pas des teignes

Maladies fongiques cutanées

Alors que les champignons superficiels du cheval n’affectent que la peau, les maladies fongiques de la peau affectent à la fois la peau et les cheveux. Ceux-ci font partie des types de champignons équins les plus courants et, comme les mycoses superficielles, sont causés par des dermatophytes.

Les infections de cette nature provoquent des lésions cutanées chez les personnes atteintes de teigne. Sans diagnostic et traitement précoces, les infections cutanées fongiques peuvent entraîner des problèmes plus graves, notamment la léthargie, la perte d’appétit et les coliques.

  Sécurité d'équitation : Calmer un cheval capricieux

Champignon sous-cutané du cheval

Cette classe de maladies fongiques infecte la peau et les tissus sous-cutanés. Dans les cas graves, il peut même atteindre les tissus et organes sous-jacents. Les premiers signes d’une infection fongique sous-cutanée comprennent l’apparition de lésions nodulaires au site de l’infection.

Les lésions cutanées peuvent libérer du pus de couleur crème qui est sanglant. Le pus n’a généralement pas d’odeur. Heureusement, la plupart des champignons sous-cutanés ne sont pas contagieux et répondent bien au traitement.

Mycoses profondes

Les mycoses profondes sont de loin le champignon le plus dangereux. Elle affecte généralement les voies respiratoires supérieures et inférieures. Vous remarquerez peut-être une différence dans la façon dont votre cheval respire.

Une fois les poumons infectés, le champignon se déplace souvent dans le corps et peut rapidement affecter les organes vitaux et les ganglions lymphatiques.

Les mycoses profondes peuvent être mortelles. Vous devez reconnaître les signes avant-coureurs et demander un diagnostic précoce. Avec un diagnostic précoce, votre cheval a de bonnes chances de guérison.

Les types les plus courants de champignons équins graves sont le pneumocystis carinii et l’aspergillose. Le premier provoque des problèmes respiratoires et de la fièvre. L’aspergillose survient généralement chez les chevaux dont le système immunitaire est affaibli et provoque un écoulement nasal, des paupières tombantes et des difficultés respiratoires.

Les mycoses profondes sont plus difficiles à diagnostiquer et nécessitent une intervention vétérinaire immédiate. Pour déterminer si votre cheval a une infection profonde à levures, un vétérinaire devra prendre des radiographies et effectuer une endoscopie pour examiner le pharynx. Bien que les traitements soient généralement efficaces, le cheval peut ne pas se rétablir complètement si le champignon a causé des lésions nerveuses.

Quel est le meilleur traitement contre les champignons du cheval ?

Il est possible de traiter efficacement la plupart des champignons superficiels du cheval avec une pommade ou un spray antifongique topique. Vous pouvez même utiliser un traitement humain en vente libre pour le pied d’athlète.

Dans un premier temps, traitez les mycoses superficielles, nettoyez soigneusement les lésions et les zones qui les entourent avec un savon antibactérien, puis appliquez la crème antifongique de votre choix sur les lésions. Vous devriez le faire quotidiennement pendant les sept premiers jours, puis vous pouvez le réduire à quelques fois par semaine.

Pour éviter que les champignons des chevaux ne se propagent à d’autres animaux et à d’autres personnes, lavez-vous soigneusement les mains après avoir traité le problème et lavez tous les jours tout votre équipement de toilettage, votre écurie, vos bandeaux et votre harnachement avec un antiseptique.

La moisissure se développe dans des conditions sombres et humides. Un cheval infecté bénéficie donc d’une exposition à l’air et au soleil. Évitez les couvertures autant que possible et donnez à votre cheval le plus de temps possible pour marcher.

Les infections fongiques cutanées et sous-cutanées répondent également bien aux médicaments topiques et bénéficient de l’exposition à l’air et au soleil. Dans certains cas, vous devrez peut-être utiliser des médicaments oraux avec un traitement topique pour tuer le champignon et faciliter le processus de guérison.

Les cas plus graves de mycose du cheval peuvent nécessiter une cure de corticostéroïdes ou même une intervention chirurgicale pour éliminer les lésions et les granulomes fongiques. La moisissure peut se cacher dans les voies nasales.

Remèdes naturels contre les champignons du cheval

Si, comme moi, vous préférez une approche plus naturelle, vous pouvez utiliser du vinaigre de cidre de pomme à la place d’une pommade antifongique. Le vinaigre de cidre de pomme a de fortes propriétés antifongiques et peut aider à traiter la teigne et d’autres champignons équins similaires lorsqu’il est appliqué par voie topique. Je l’ai utilisé pour traiter le champignon du sabot de mon cheval et j’ai obtenu d’excellents résultats en l’appliquant localement trois fois par jour.

D’autres remèdes naturels comprennent:

  • Ail – faites une pâte en écrasant des gousses d’ail et en les combinant avec de l’huile de noix de coco ou d’olive, puis appliquez la pâte sur les zones touchées.
  • Aloe vera – cette plante succulente a des propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales, ce qui la rend efficace dans le traitement des champignons superficiels du cheval. Appliquer le gel sur les lésions trois ou quatre fois par jour.
  • Curcuma – ce puissant anti-inflammatoire possède également des « propriétés antimicrobiennes étendues », ce qui en fait un traitement efficace contre la teigne et d’autres champignons équins similaires. Il peut être ajouté à l’alimentation de votre cheval et transformé en une pâte pour une application topique.
  Mon cheval peut-il ressentir de la jalousie ? Émotions et liens avec les chevaux

Les problèmes d’autodiagnostic des champignons équins : une étude de cas

Même équipé des informations ci-dessus, l’autodiagnostic des champignons équins pourrait mettre en danger la vie de votre cheval.

Un cheval de selle de 11 ans en Nouvelle-Zélande a développé ce qui semblait être une réaction allergique après une intervention chirurgicale sur son attelle. Une semaine après l’intervention, des nodules et des lésions sont apparus sur l’encolure du cheval. Le propriétaire du cheval a supposé qu’il s’agissait d’une réaction allergique et l’a traité avec des corticostéroïdes.

Le cheval n’a montré aucune amélioration et a développé d’autres complications, notamment une perte d’appétit, une perte de poids et des coliques. Des échantillons de sang, de cheveux et de peau prélevés par le vétérinaire consultant ont exclu une réaction allergique et identifié des structures ressemblant à des levures évoquant un champignon de cheval connu sous le nom de Geotrichum candidum.

Le cheval a ensuite été traité à la fois avec « une solution antifongique et des antioxydants », ce qui a permis une récupération complète. Cependant, dans un rapport sur le cas, les auteurs ont suggéré qu' »un traitement précoce aux corticostéroïdes pourrait avoir compromis le système immunitaire de ce cheval, prédisposant le cheval à contracter une infection fongique ».

L’équipe de recherche a conclu que tout propriétaire qui soupçonne un champignon de cheval devrait appeler un vétérinaire et faire prélever des échantillons et les soumettre à des tests. « Une intervention tardive, un diagnostic erroné et des schémas thérapeutiques inappropriés peuvent entraîner une mauvaise santé et des souffrances pour les patients, ce qui doit et peut être évité », ont-ils ajouté.

Ce étude de cas souligne l’importance de consulter un vétérinaire chaque fois que vous soupçonnez une infection à levures et souligne certaines des complications qui peuvent découler de l’autodiagnostic des champignons du cheval.

Comment les chevaux attrapent-ils les champignons du cheval?

Certains des champignons les plus courants, tels que la teigne, sont très contagieux et peuvent être transmis d’un animal à un autre par contact direct, équipement de toilettage contaminé et écuries ou remorques contaminées.

Les conditions environnementales peuvent exacerber à la fois la gravité et la propagation du champignon du cheval. Par exemple, la teigne est plus fréquente par temps humide et chaud, tandis que l’infection à levures pythiose potentiellement mortelle est transmise par l’eau contaminée.

Un cheval qui est déjà fragilisé ou qui souffre d’une affection cutanée autre qu’un champignon équin est plus susceptible de contracter une infection fongique. De même, les chevaux avec une mauvaise alimentation ou les chevaux gardés dans des cours ou des écuries mal gérées sont plus sensibles à la teigne que les chevaux avec une alimentation saine et beaucoup de temps pour éclore.

Des harnais mal ajustés peuvent provoquer des frottements qui peuvent rapidement être infectés par des champignons du cheval. Les tapis et les couvertures peuvent retenir l’humidité et les spores de moisissure pendant de longues périodes.

Votre cheval peut également attraper certains types de champignons du cheval par ingestion ou inhalation. Par exemple, l’aspergillose ou la mycose du sac de la gorge est souvent causée par des spores fongiques en suspension dans l’air. Cependant, s’il est présent dans l’alimentation ou le pâturage de votre cheval, le champignon aspergillus peut produire des mycotoxines liées à l’empoisonnement à l’aflatoxine et à la leucoencéphalomalacie équine.

Prévenir les champignons du cheval

Différents types de champignons du cheval se développent dans différentes conditions. Mais des habitudes saines peuvent aider à empêcher votre cheval de contracter des champignons du cheval. Gardez leur écurie et leur clapier propres et secs en tout temps. Changez souvent de literie, surtout pendant les mois humides. Lavez la sueur après l’exercice. Donnez à votre cheval le plus de temps possible à l’extérieur au soleil pour renforcer son système immunitaire.

  • Assurez-vous que votre cheval est dans un environnement propre et sec. Si vous vivez dans une zone humide, envisagez de passer de la paille à une litière en bois ou en papier, qui est plus absorbante que la paille et donc moins susceptible de créer les conditions humides dans lesquelles les moisissures se développent.
  • Donnez à votre cheval le plus de temps possible pour s’enfuir. L’exposition au soleil et à l’air aide à prévenir les champignons et aide à traiter les infections superficielles.
  • Envisagez d’empêcher votre cheval d’accéder aux étangs ou à d’autres zones d’eau stagnante où les spores fongiques responsables des infections à pythiose se développent.
  • Évitez de trop exercer votre cheval, car cela peut stimuler la production de sueur, créant un environnement humide pour que les champignons du cheval se développent.
  • Lavez soigneusement votre cheval après l’exercice, en vous assurant de cibler les zones notoirement moites. Cela élimine l’accumulation potentielle de bactéries qui peuvent irriter la peau, rendant votre cheval plus sensible aux infections fongiques.
  • Un cheval ayant une alimentation équilibrée, complétée par des levures bénéfiques, des pré- et probiotiques, aura un système immunitaire plus robuste, le rendant plus apte à combattre tous les types d’infections fongiques.
  • Traitez les plaies ou égratignures superficielles avec une crème antibactérienne non irritante. Cela aidera à accélérer la guérison, réduisant ainsi le risque d’infection fongique.
  • Assurez-vous que votre tack est bien ajusté. Un équipement mal ajusté ou sale est plus susceptible de s’irriter, ce qui expose votre cheval à un risque accru de contracter la teigne et d’autres types courants de champignons du cheval.
  Pourquoi devriez-vous acheter une vache à un Homesteader, ferme locale

Une bonne gestion de l’écurie et une bonne nutrition peuvent contribuer grandement à prévenir les champignons du cheval tout en maintenant le système immunitaire de votre cheval dans des conditions optimales, ce qui le rend plus apte à combattre les infections.

Vérifier quotidiennement votre cheval pour les égratignures, les piqûres d’insectes et autres irritations cutanées peut également réduire le risque d’infections fongiques, tout comme le fait de retirer régulièrement ses pieds et de les laver soigneusement après l’exercice.

Si vous remarquez des lésions ou des nodules sur votre cheval, contactez immédiatement un vétérinaire. Cela vous permettra d’obtenir un diagnostic et de commencer rapidement un traitement antifongique. Plus il est traité tôt, moins le champignon affectera le système immunitaire de votre cheval.

En plus de ces précautions, vous pouvez réduire les risques que votre cheval contracte une mycose des sabots en trempant ses pieds une fois par semaine dans une solution douce composée à 50 % de vinaigre de cidre de pomme et à 50 % d’eau.

Conclusion

Heureusement, la mycose des sabots de mon cheval montre des signes d’amélioration et semble bien répondre au traitement. Cependant, ce n’est pas le cas de tous les champignons équins, c’est pourquoi un avis professionnel est si important.

Une petite lésion sur la peau peut sembler inoffensive, mais elle pourrait être le début d’une infection fongique potentiellement mortelle. Même la teigne, qui est relativement facile à identifier, ne peut être diagnostiquée avec précision qu’en testant la culture fongique dans une biopsie cutanée ou un échantillon de cheveux.

Non seulement un diagnostic et un traitement précoces peuvent réduire la propagation des champignons du cheval, mais ils donnent également à votre cheval les meilleures chances d’un rétablissement complet et rapide. Malgré cela, la guérison d’une grave infection à levures peut prendre des semaines, voire des mois. Par conséquent, la prévention est une approche plus pratique.

Sources