Easy Skittish Horse : Apprenez à calmer un cheval nerveux

Les chevaux sont des animaux sensibles par nature. Et les chevaux surpris sont dangereux. Si votre cheval semble trop nerveux et nerveux, cela peut également signifier que quelque chose ne va pas.

Pourquoi mon cheval sursaute-t-il si facilement ? Les chevaux ont peur pour de nombreuses raisons. Les plus courants sont un manque de confiance, un manque de relation et de confiance avec le soignant, un stress accru et des phobies.

Il y a dix raisons principales pour lesquelles les chevaux sursautent facilement et deviennent capricieux. N’importe lequel de ceux les causes et les solutions sont couvertes ici. Il est possible de guider votre cheval vers un caractère plus calme. Et juste au cas où vous vous retrouveriez à monter un cheval capricieux, cet article décrit comment monter un cheval nerveux en toute sécurité.

Examinons les raisons pour lesquelles votre cheval est si facilement effrayé et ce que vous pouvez faire pour le calmer.

Manque de confiance

Votre cheval peut être timide de nature à cause de son passé. S’ils ont été socialement isolés, maltraités ou négligés dans le passé, ils peuvent manquer de confiance et de compétences sociales pour faire face à la vie quotidienne.

Cela les effraie facilement. Les signes que votre cheval est naturellement timide incluent le fait d’être réservé avec des étrangers, d’autres chevaux et des personnes qu’il connaît.

Votre relation affecte la confiance en soi de votre cheval

Votre cheval peut aussi être timide ou s’effrayer facilement lorsqu’il est près de vous parce qu’il ne vous fait pas confiance. Il est important pour vous, en tant que propriétaire, d’établir une relation de confiance avec votre cheval. Découvrez comment entraîner un cheval ronronnant et renforcer la confiance grâce à un travail préparatoire ici.

Certains chevaux ont des problèmes de confiance en raison d’une mauvaise relation avec un ancien propriétaire. D’autres peuvent avoir une timidité naturelle.

Il y a plusieurs signes que votre cheval ne vous fait pas confiance :

  • Votre cheval ne viendra pas à vous quand vous serez réunis
  • Il n’aime pas que tu y touches
  • Ne suit pas vos files d’attente
  • Si l’un de ces événements se produit, travaillez sur votre relation pour renforcer la confiance.

Un stress plus élevé augmente la paranoïa

Une autre cause de nervosité chez les chevaux est le stress. Tout comme les humains, les chevaux peuvent devenir capricieux lorsqu’ils sont anxieux ou stressés. Les causes courantes de stress chez les chevaux comprennent le chagrin, un changement de routine, une sous-stimulation, de mauvaises conditions de vie ou de transport et un traumatisme émotionnel.

Si votre cheval est stressé, il existe plusieurs façons d’évaluer physiquement son stress. Les symptômes physiques du stress chez les chevaux comprennent :

  • perte d’appétit
  • perte de poids
  • ulcères d’estomac
  • grincement de dents
  • suer
  • vibrer
  • une augmentation du rythme cardiaque
  • maux d’estomac (plus d’infos)
  • urination fréquente
  • un système immunitaire généralement affaibli
  • bâillement et comportement répétitif
  • berceaux
  • mur de coup de pied
  • décrochage
  • tisser
  • clôture de marche

Continuez à lire pour obtenir des conseils sur ce qu’il faut faire si vous remarquez ces symptômes.

Les phobies du cheval provoquent des réactions nerveuses

De nombreux animaux peuvent avoir des phobies. Si votre cheval est particulièrement nerveux et nerveux autour d’un endroit, d’une personne ou d’une chose en particulier, il peut en avoir peur. Les mauvaises expériences du passé provoquent généralement des peurs et des phobies. Ils peuvent aussi se rapporter à l’inconnu. Les chevaux sont des animaux sensibles, il suffit donc d’une seule mauvaise expérience pour créer une phobie. Trouver comment des chevaux entraînés par des experts pour être à l’épreuve des parapluies ici.

D’autres signes que votre cheval peut souffrir d’une phobie comprennent une respiration lourde ou un reniflement, le fait de regarder l’objet offensant pendant qu’il plie le cou, de taper des sabots et de faire des mouvements en zigzag.

  Pourquoi les ânes mordent : Comprendre le comportement des ânes

Les phobies courantes chez les chevaux comprennent la traversée de l’eau et une stimulation inattendue. Les choses qui bougent soudainement ou font des bruits étranges, comme les serpents et les voitures, effraient facilement les chevaux. Si un cheval éprouve quelque chose qui l’effraie dans une certaine zone ou avec une personne ou un objet spécifique, il peut en avoir peur et devenir nerveux à ce sujet.

Comment renforcer la confiance de votre cheval

Pour renforcer la confiance de votre cheval, essayez de le mettre à l’aise dans son environnement. Rendez leur espace de vie aussi sûr, confortable et amusant que possible. Sortez-les et interagissez avec des humains amicaux et d’autres chevaux pour développer leurs compétences sociales si nécessaire.

Pour renforcer la confiance de votre cheval, essayez de lui donner des jouets de résolution de problèmes, comme une mangeoire automatique ou des jouets avec lesquels s’amuser.

Ensuite, essayez de leur enseigner quelques trucs simples comme « toucher » ou « étreindre » en encourageant les mouvements avec votre propre corps, en répétant les commandes et en utilisant des éloges et des récompenses. Lorsqu’ils commencent à apprendre et à s’amuser par eux-mêmes, cela renforcera naturellement leur confiance.

Comment créer une relation de confiance avec votre cheval

Construire la confiance avec votre cheval prendra du temps, donc ce ne sera pas une solution rapide. Pour établir une relation de confiance avec votre cheval, vous devez être prêt à y consacrer du temps, de l’amour et des efforts. Voici quelques conseils pour renforcer la confiance avec votre cheval.

Lorsque vous vous approchez de votre cheval, approchez-le de côté et évitez tout contact visuel direct s’il est particulièrement nerveux. Tendez la main et laissez-les venir et vous renifler à mesure que vous approchez.

S’il est toujours nerveux, essayez de vous pencher un peu pour vous faire paraître plus petit. Les animaux comprennent le langage corporel et la voix. Si vous êtes nerveux, essayez de ne pas le transmettre à votre cheval. Parlez-leur sur un ton amical et gardez votre corps détendu.

Premièrement, pour instaurer la confiance avec votre cheval, vous devez être un bon leader. Vous faites cela en donnant des missions claires, en étant cohérent et honnête. Cela crée du respect et des règles, qui créent un sentiment de sécurité et de confiance envers votre cheval. Vous pouvez le faire en étant ferme et cohérent pendant l’entraînement.

Cela dit, vous devez également être gentil et toujours récompenser votre cheval avec beaucoup d’éloges et de friandises lorsqu’il se porte bien. Ne vous fâchez jamais s’ils ne comprennent pas ou ne coopèrent pas. Les cris et les comportements physiquement agressifs ne sont jamais acceptables et ne feront que ruiner votre relation avec votre cheval.

Alors que vous devriez être le leader physiquement, vous devriez être dirigé par eux émotionnellement. Surveillez leur langage corporel pour voir leurs limites et respectez-les. Allez-y doucement et ne bousculez pas trop votre cheval.

Si vous travaillez avec un nouveau cheval, n’oubliez pas de préparer le terrain avant de monter ensemble. Vous pouvez le faire en leur enseignant quelques bases comme rester immobile et bien diriger. Si le cheval sait déjà faire ces choses, entraînez-vous quand même et donnez-lui de nombreuses récompenses pour avoir suivi vos files d’attente pour construire votre lien.

Établissez une relation de confiance avec votre cheval en passant du temps ensemble. Vous pouvez le faire en interagissant simplement avec eux lorsqu’ils paissent ou en vous promenant ensemble. Brossez-les quotidiennement.

Comment réduire le stress chez les chevaux

Les chevaux stressés par des changements majeurs dans leur vie ont besoin d’une attention particulière de la part de leurs propriétaires. Des déclencheurs plus spécifiques, tels que la sous-stimulation, vous obligent à modifier votre mode de vie. Les déclencheurs traumatiques doivent être traités avec une formation d’association positive ou évités complètement.

  De combien d'espace un âne a-t-il besoin pour être en bonne santé ?

Les chevaux doivent toujours vivre dans des écuries sûres, sécurisées, propres et confortables. Les stalles doivent être bien ventilées et de taille appropriée. Les chevaux ont besoin d’un accès constant à de l’eau potable et à des pâturages pour paître. Le transport doit également être propre, sûr et confortable.

Foin d’herbe fournit une nutrition complète aux chevaux. Donnez à votre cheval un maximum d’accès à ses paddocks. Mais vous pouvez aussi enrichir leur alimentation avec fruits et légumes. Un cheval bien nourri connaîtra beaucoup moins de stress.

Soulager le stress par le jeu et la compagnie

Le stress est une énergie, alors assurez-vous d’exercer suffisamment votre cheval pour laisser moins de place dans sa vie au stress et à l’anxiété. Un cheval adulte en bonne santé a besoin d’environ deux heures d’exercice par jour, il est donc important de le promener ou de le monter quotidiennement.

Les chevaux sont des animaux très sociaux, il est donc nécessaire de vivre avec au moins un autre cheval. Comme tous les mammifères, ils ont aussi besoin de jouer. Le jeu enrichira la vie de votre cheval et est un excellent moyen de soulager le stress.

Les chevaux aiment les jouets qui peuvent être chassés et jetés, comme les balles, les cônes de signalisation et même les animaux en peluche. Les jouets stimulants mentalement comme les distributeurs de friandises sont particulièrement efficaces pour soulager le stress.

Engager le cerveau de votre cheval en lui apprenant de nouveaux tours le rendra également plus satisfait, fatigué et laissera beaucoup moins de place au stress.

Si le stress de votre cheval est intense, essayez des produits anti-anxiété. Plusieurs suppléments anti-stress sur le marché utilisent des ingrédients naturellement apaisants tels que le CBD et la lavande pour réduire le niveau de stress chez les animaux. C’est aussi bien documenté que les chevaux réagissent à la musique, alors pourquoi ne pas essayer quelques mélodies relaxantes pour calmer l’anxiété de votre cheval ?

Comment aider votre cheval à surmonter une phobie

Vous ne pouvez pas simplement exposer un cheval à une phobie et vous attendre à ce qu’elle disparaisse comme par magie du jour au lendemain. Surmonter les phobies est un long processus et cela peut être difficile. Cela dit, certaines phobies n’ont pas besoin d’être surmontées.

Par exemple, si votre cheval a peur de quelqu’un qui l’a maltraité, vous devez exclure cette personne de la vie de votre cheval.

Mais si vous voulez guérir la phobie de votre cheval, vous devez avancer très lentement et prendre le temps de construire des associations positives. Voyons comment vous pouvez faire cela.

Par exemple, supposons que votre cheval ait peur de traverser l’eau. Emmenez-les d’abord dans un endroit où l’eau est visible de loin. Allez-y quelques jours de suite. Pendant que vous y êtes, faites-en une bonne expérience en faisant quelque chose que votre cheval aime. Cela peut être une gâterie savoureuse ou simplement passer du temps de qualité ensemble.

Puis rapprochez-vous un peu. Au fil du temps, rapprochez-vous jusqu’à ce que vous soyez près de l’eau. Puis présentez-le progressivement à votre cheval. Vous pouvez essayer de pagayer devant eux dans l’eau pour leur montrer qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter. La curiosité naturelle de votre cheval finira par le conduire à l’eau. Demandez-leur de déterminer la vitesse et la durée de ces rencontres.

Menez-les quelques pas dans l’eau à pied. S’il parvient à faire quelques pas, ramenez-le le lendemain et essayez de le franchir avec vous, et n’oubliez pas de le récompenser pour chaque progrès qu’il fait !

Enfin, s’ils parviennent à traverser l’eau avec vous à pied, essayez de les faire traverser. La patience est la clé. Donnez à votre cheval suffisamment de temps et d’expérience pour apprendre que l’eau n’est pas dangereuse. Consultez un thérapeute comportemental si vous avez du mal à avoir de la patience ou du temps pour le faire. Ne forcez pas ou vous pourriez nuire à la relation avec votre cheval.

  Poulets Penedesenca : les secrets des œufs brun foncé espagnols

Causes médicales de l’effarouchement chez les chevaux

Les conditions médicales peuvent également causer de l’anxiété et de la nervosité chez les chevaux. Les causes médicales les plus courantes de nervosité chez les chevaux sont la grossesse, la carence en magnésium, l’intolérance alimentaire et les troubles sensoriels. Les hormones de grossesse peuvent rendre les chevaux nerveux.

Une carence en magnésium chez les chevaux peut causer des problèmes de fonctions neurales et musculaires, entraînant les symptômes suivants :

  • Nervosité, irritabilité ou anxiété
  • Une incapacité à se détendre ou à se concentrer
  • Tremblements musculaires, spasmes et contractions musculaires
  • Tremblant

Les chevaux nourris à l’herbe tirent la majeure partie, sinon la totalité, de leur apport en magnésium de l’herbe, donc ne pas passer suffisamment de temps dans le paddock ou être nourris avec une mauvaise alimentation peut provoquer une carence en magnésium. Les vétérinaires le diagnostiquent généralement en fonction des symptômes. Heureusement, une carence sévère en magnésium potentiellement mortelle est rare chez les chevaux et peut être facilement traitée avec des changements alimentaires et des suppléments.

L’intolérance alimentaire peut également provoquer un comportement nerveux, ainsi que les symptômes suivants :

  • Urticaire
  • Peau sèche et qui démange
  • Maux d’estomac

Les allergies et les sensibilités alimentaires courantes chez les chevaux proviennent d’une mauvaise alimentation. Les chevaux sont censés manger principalement du foin d’herbe. Manger trop de luzerne et de foin de trèfle ou de céréales causera des problèmes digestifs.

Parfois, les chevaux peuvent être allergiques à certains types d’herbe. Si vous soupçonnez que votre cheval est allergique à sa nourriture, parlez à votre vétérinaire de la possibilité de modifier son régime alimentaire et introduisez chaque nouvel aliment progressivement pour éviter de stresser davantage son système.

Les déficiences visuelles et auditives peuvent également provoquer une nervosité chez les chevaux. Lorsque les sens sont compromis, les animaux peuvent devenir craintifs et peu sûrs d’eux parce qu’ils ne savent pas ce qui les attend et sont facilement surpris lorsque quelque chose semble surgir de nulle part.

Les autres signes de perte de vision chez les chevaux comprennent :

  • Une augmentation de la maladresse
  • Changements de comportement généraux
  • Changements dans l’apparence de l’œil
  • Manque de dilatation de la pupille lorsque la lumière brille dans l’œil

Il existe de nombreuses causes congénitales, liées à l’âge et aux traumatismes de la perte de vision affectant entre 1 et 2% des chevaux. Malheureusement, la perte de vision ne se guérit pas. Cependant, après un examen vétérinaire, votre vétérinaire vous conseillera sur la façon de modifier vos interactions avec votre cheval, ainsi que la vie et l’espace de vie de votre cheval, pour le rendre sécuritaire.

La surdité est relativement rare chez les chevaux, mais toujours possible. Il en existe deux sortes ; surdité partielle et complète. Les causes peuvent être congénitales, liées à une infection ou à un traumatisme. Les symptômes comprennent :

  • Ne répondez pas aux files d’attente verbales
  • Difficulté à faire de l’exercice
  • Penché d’un côté
  • Inclinez, frottez et secouez la tête
  • Marche étrange
  • Ulcération cornéenne
  • Dysphagie

La surdité liée à une infection peut généralement être traitée avec des médicaments, selon la gravité et le stade de l’infection, mais la surdité congénitale et liée à un traumatisme est permanente. Les vétérinaires examineront et testeront l’audition de votre cheval pour diagnostiquer le problème et vous conseiller sur la façon de modifier la vie de votre cheval.

Si votre cheval est nerveux, essayez de savoir pourquoi. Travaillez sur le problème si vous le pouvez et demandez conseil à votre vétérinaire si vous pensez qu’il a besoin de soins médicaux.