Comment démarrer avec les abeilles : un guide simple

L’apiculture est une entreprise complexe qui implique de développer une relation avec une société de créatures complètement différente de l’homme. En tant qu’êtres vivants, les abeilles de différentes espèces ont des propriétés différentes. Leur production, leurs habitudes et leur tempérament varient d’un type à l’autre. Leurs besoins varient également. Lisez la suite pour en savoir plus sur la façon de démarrer dans l’apiculture.

Apprenez à connaître les abeilles

connaître les abeilles

Le succès en apiculture signifie que vos abeilles sont heureuses et productives et que vous ne vous faites pas piquer souvent. Pour atteindre ce succès, il est important que vous commenciez par en apprendre le plus possible sur les abeilles.

Abeilles européennes (Apis mellifera) sont généralement conservés pour le miel. Aux États-Unis, ce sont les seules espèces conservées à cette fin; cependant, il existe plus de quatre mille espèces d’abeilles en Amérique du Nord. Ceux-ci comprennent les abeilles solitaires au sol et dans les tunnels et plusieurs types de bourdons sociaux.

Tous les types d’abeilles sont précieux en tant que pollinisateurs naturels, mais les abeilles mellifères sont le seul type d’insecte qui stocke des quantités excessives de nourriture pour une utilisation en période de soudure. C’est pourquoi ils sont si précieux et c’est pourquoi ils ont été introduits en Amérique par les Européens au 17ème siècle.

La société apicole est fortement structurée

la société apicole est fortement structurée

Les colonies d’abeilles mellifères suivent une structure de caste naturelle. Il y a trois ruches et chacune a un rôle fixe et spécifique dans la société apicole. Chaque colonie contient :

1. Une reine des abeilles

La reine est la seule abeille qui se reproduit. Elle reste dans la ruche sauf pendant son vol vierge, au cours duquel elle se rend dans une zone de rassemblement de drones pour s’accoupler avec jusqu’à quatre-vingts drones avant de retourner à la ruche.

Le sperme recueilli fécondera tous les ovules produits par la reine au cours de sa vie de cinq ou six ans. Fait intéressant, la reine peut déterminer si les œufs qu’elle pond deviennent des ouvrières ou des drones.

Dans de rares cas, une reine expérimentée peut quitter la ruche comme centre d’un essaim à la recherche d’une nouvelle ruche. Cela se produit lorsque la ruche devient surpeuplée.

2. Des milliers d’abeilles ouvrières

Ce sont des abeilles femelles stériles qui sont responsables de tout le travail dans la ruche. Elles butinent, nourrissent les jeunes, produisent du miel et de la cire pour le stockage, nettoient et défendent la ruche. Une abeille ouvrière vit environ six semaines pendant la saison de production de miel.

3. Des centaines de drones

Ce sont des abeilles mâles qui ne font que s’accoupler avec des reines vierges dans d’autres colonies. Cela sert à diffuser la génétique de leur colonie. Après l’accouplement, les drones meurent. Ces drones qui ne s’accouplent pas traînent autour de la ruche, consommant des ressources pour être expulsés par les ouvriers avant que l’hiver ne s’installe.

Toutes les abeilles sont essentielles

Les abeilles de toutes les espèces pollinisent environ 90 % des plantes non alimentaires du monde et environ 30 % des cultures. Lorsque les abeilles butinent pour le pollen, elles se couvrent de substance.

Ils le toilettent dans des poches sur leurs pattes pour le rapporter à la ruche, mais certains restes sur le corps des abeilles. C’est le pollen qui se propage de plante en plante pour compléter la pollinisation nécessaire. En fin de compte, tous les êtres vivants dépendent des abeilles pour la nourriture dont nous avons tous besoin pour survivre.

Les abeilles transforment le pollen en nourriture et en miel

Le pollen que les abeilles renvoient à la ruche est rempli de glucides. Lorsque les abeilles le consomment, il se mélange aux enzymes dans l’intestin du miel de l’abeille et est stocké et séché pour devenir du miel.

Les abeilles utilisent également le pollen pour fabriquer une substance connue sous le nom de « pain d’abeille ». Ce mélange riche en acides aminés et en protéines est utilisé pour nourrir la reine et les larves d’abeilles.

  Que fait une presse à balles dans une ferme?

L’apiculture est un processus réfléchi

l'apiculture est un processus réfléchi

Bien que l’apiculture implique moins de travail éreintant que de s’occuper de la plupart des autres types d’animaux de ferme, cela demande beaucoup plus de réflexion et d’efforts minutieux.

Peu importe le type d’abeilles que vous achetez ou l’endroit où vous vivez, il y a certaines tâches que vous devez accomplir fidèlement. Pendant la saison du miel (tous les mois chauds dans votre région), vous devez inspecter régulièrement vos ruches pour vous assurer que vos abeilles ont de la place pour se développer et que votre reine pond des œufs de manière fiable.

Vous devez également vérifier que les ouvrières mettent de côté suffisamment de miel pour aider la colonie à passer l’hiver. Sinon, vous devriez prévoir de les nourrir pendant les mois froids d’hiver.

Pendant l’hiver, vos abeilles mangeront leur miel stocké et toute nourriture supplémentaire que vous leur donnerez (par exemple, des planches à sucre). Lorsque la température dépasse le point de congélation, elles sortent pour se débarrasser des déchets, car les abeilles ne salissent pas leurs quartiers d’habitation.

Lors de ces journées relativement chaudes, vous devriez inspecter les ruches pour vous assurer que tout est en ordre sans que trop de chaleur ne soit dégagée des ruches.

Recueillir d’abord des informations et fixer des objectifs

Si vous commencez tout juste à penser à élever des abeilles, c’est une bonne idée de consulter les informations en ligne. Une autre bonne source d’information générale sur l’apiculture est le livre, L’apiculture pour les nuls.

Gardez simplement à l’esprit que vous devez tout prendre avec un grain de sel, car votre propre ruche, sur votre propre propriété, avec vos propres abeilles à votre charge, sera différente de celle de quelqu’un d’autre.

C’est une bonne idée de commencer avec une connaissance large et générale. Affinez ces connaissances avec les informations des apiculteurs locaux, puis affinez les détails grâce à vos propres observations et à votre expérience de première main.

Contactez votre bureau de vulgarisation du comté pour obtenir des conseils professionnels sur l’apiculture dans votre région. Votre agent de comté peut également vous référer aux sociétés et clubs apicoles locaux. Ce sont d’excellentes ressources.

Les apiculteurs locaux expérimentés peuvent vous donner des conseils et des astuces de première main sur les problèmes potentiels tels que les intempéries, la pénurie de nectar et les ravageurs et maladies locaux.

Évitez la douleur : renseignez-vous sur les abeilles !

se renseigner sur les abeilles

Prendre soin des abeilles demande des connaissances, du temps et des soins constants. On peut dire que l’apiculture est une passion, et les excellents apiculteurs savent qu’ils doivent être déterminés à apprendre et prêts à endurer la piqûre d’abeille occasionnelle.

Comprendre la psychologie des abeilles et porter le bon équipement apicole est un grand pas en avant pour minimiser les piqûres. Par exemple, il est important de savoir que les abeilles sont plus actives et agressives pendant les périodes les plus chaudes de la journée et de l’année.

Dans les zones de chaleur extrême, ils peuvent avoir tendance à être plus actifs au moment le plus frais de la journée. Pour cette raison, votre climat détermine réellement le moment où vos abeilles sont les plus actives et peut-être les plus agressives.

La plupart des abeilles sont dociles et ne veulent pas vous piquer, car si elles le font, elles perdront leur dard et mourront. Pourtant, vous vous faites piquer de temps en temps.

Une bonne apiculture demande du travail d’équipe et de la diplomatie

Une bonne apiculture n’est pas une entreprise solitaire. Solliciter l’avis d’apiculteurs expérimentés, puis accepter ou intégrer ces opinions avec diplomatie est une grande partie du succès de l’apiculture.

Les objectifs des apiculteurs ont varié ces dernières années. Certaines personnes élèvent des abeilles pour les abeilles. Certains les gardent juste pour le miel. Certains apprécient la pollinisation naturelle. Certains ont tous ces objectifs en tête. Les esprits sont connus pour s’enflammer lors des réunions du club des abeilles !

  Comment cuisiner un alligator d'élevage ?

Vous devez déterminer si vous souhaitez poursuivre l’apiculture naturelle ou utiliser des produits chimiques pour traiter des problèmes tels que les acariens et les infections bactériennes et virales.

Si vous voulez devenir naturel, vous devez choisir vos abeilles avec soin. Il faut une espèce d’abeille forte, robuste (et parfois agressive) pour prospérer avec une gestion naturelle.

Lire aussi : Comment prendre soin d’une vache: un guide simple

Fixer des objectifs apicoles fermes vous fera économiser de l’argent et des maux de tête

Vos objectifs définissent votre style apicole et influencent chacune de vos décisions. Il est sage de décider exactement ce que vous voulez obtenir de l’apiculture avant d’acheter des abeilles ou de l’équipement. Il peut être coûteux de se lancer dans l’apiculture.

Voici les dépenses que vous aurez tout de suite :

  1. Équipement: Ruche, boîtes, cadres, couvercles, etc.
  2. Les abeilles: Reine et colonie achetées auprès d’un fournisseur fiable.
  3. costume d’apiculture: Vous devriez investir dans une combinaison complète, pas seulement dans un couvre-chef.
  4. Outils: Vous aurez besoin d’un outil de ruche, d’un couteau, d’une brosse à abeilles, d’un enfumoir et de gants en cuir.

Toutes ces choses peuvent vous coûter des centaines de dollars, et cette liste n’est que le strict minimum. Au fur et à mesure que vous gagnerez de l’expérience, vous souhaiterez naturellement améliorer certains de vos équipements et ajouter des éléments plus complets.

De plus, l’apiculture, tout comme l’entretien des plantes et la pisciculture, est une activité en plein essor. Vous devriez vraiment commencer avec deux ruches, mais plus c’est mieux, et plus vous en avez, plus vous en voulez !

Une fois que vous aurez fait vos devoirs et établi des contacts avec votre association locale de vulgarisation agricole et d’apiculture, vous serez prêt à prendre des décisions importantes.

Assurez-vous de placer votre ruche au bon endroit

placez votre ruche au bon endroit

Il est important de choisir le bon emplacement pour votre ruche dès le départ. Les facteurs environnementaux tels que la lumière du soleil, le vent, la température et l’humidité peuvent affecter considérablement le comportement, la santé et la productivité de vos abeilles.

Déplacer une ruche n’est pas une mince affaire, il est donc sage de bien faire les choses du premier coup. Consultez notre article pour plus d’informations sur le transfert d’abeilles.

Commencez par chercher un endroit qui n’est ni trop loin ni trop près de chez vous. Vous voulez pouvoir vérifier vos abeilles souvent et facilement, mais vous ne voulez pas avoir à les écraser lorsque vous travaillez ou vous détendez à l’extérieur de votre maison.

Lors du choix de votre emplacement, tenez compte de vos voisins et passants. Vous ne voulez pas que vos ruches soient considérées comme une nuisance publique, et elles doivent être protégées contre le vol, le vandalisme et les poursuites potentielles.

Les ruches doivent être situées près de la zone de traitement du miel que vous avez choisie. Rappelez-vous que les ruches peuvent peser cent livres lorsqu’elles sont pleines de miel. Vous ne voulez pas avoir à les traîner loin pour prendre soin de votre traitement du miel.

L’emplacement idéal pour vos ruches doit être plat, abrité et équipé d’un bon drainage et d’une exposition douce au soleil. La bonne quantité de soleil aidera à garder vos ruches au chaud en hiver. Trop va tuer vos abeilles.

Une zone qui reçoit le soleil du matin pendant la saison de production de miel est la meilleure. L’ombre des arbres à feuilles caduques l’après-midi (qui perdent leurs feuilles pendant les mois froids d’hiver) aidera à garder vos ruches à la bonne température toute l’année.

Il est souhaitable de faire face à l’entrée de la ruche à l’est ou au sud-est, car les rayons du soleil levant alerteront les abeilles que la journée est sur le point de commencer.

Apiculture pour les débutants – Installation de la ruche

Si votre propriété a de nombreux arbres en fleurs, des fleurs cultivées, des fleurs sauvages et même des mauvaises herbes en fleurs, vos abeilles apprécieront d’être là et feront bon usage de toutes les fleurs.

  Quand faut-il planter des tournesols ?

Les favoris des abeilles incluent :

  • Arbres fruitiers
  • Tilleul
  • Verge d’or
  • Pissenlit
  • chardons
  • Luzerne
  • Trèfle
  • Aster
  • Sage

Les plantes que les humains jugent sans valeur peuvent être transformées en miel précieux par des abeilles industrieuses.

En plus de nombreuses fleurs, les abeilles ont également besoin de beaucoup d’eau. Même si vous avez une source d’eau naturelle sur votre propriété, comme un ruisseau ou un étang, vous devez également fournir de l’eau douce près de la ruche. Assurez-vous d’équiper votre source d’eau de rochers sur lesquels les abeilles pourront se percher afin qu’elles ne se noient pas.

Choisissez les meilleures abeilles pour vos objectifs et votre emplacement

Une fois que vous avez fait vos recherches et établi de bonnes relations locales, vous êtes prêt à penser à la sélection de vos abeilles.

La génétique des abeilles est une considération très importante lors du peuplement de vos ruches. Le comportement des abeilles, la production de miel et la tendance à essaimer (ou non) sont tous influencés par la génétique de la reine et des drones.

La météo affecte également toutes ces considérations. Si vous vivez dans une région où les hivers sont très froids, choisissez un type d’abeille différent de ceux qui prospèrent dans une région où les hivers sont chauds.

Vous devez également garder à l’esprit qu’une espèce d’abeille qui peut prospérer dans les climats chauds et froids peut se comporter très différemment dans un climat que dans un autre, vous devriez donc demander conseil aux apiculteurs locaux sur l’élevage des abeilles dans votre région.

Par exemple, vous devez déterminer quel type de ruches fonctionne le mieux dans votre climat et quel type d’abeilles s’adapte le mieux. La gestion des ruches et la gestion des colonies diffèrent d’un type à l’autre et d’une espèce à l’autre.

Les abeilles locales s’adaptent plus rapidement

Même si vous pouvez acheter des abeilles en ligne, vous feriez mieux d’acheter une colonie de base (voici notre article sur le déplacement des abeilles du nuc à la ruche) auprès d’une source locale. De cette façon, ils seront déjà habitués à votre environnement. De plus, le transport des abeilles d’un endroit à un autre peut être très stressant pour elles.

Apiculture Comment débuter l’apiculture

Une autre option pour acquérir des abeilles est de localiser ou d’attirer un essaim. Il existe des moniteurs d’essaims (que vous pouvez trouver auprès de votre club apicole local) qui vous permettront de savoir quand un essaim se trouve dans la région.

Alternativement, vous pouvez attirer un essaim dans une ruche vide avec de l’huile de citronnelle ou des attractifs similaires. Consultez notre article pour plus d’informations sur ce qu’il faut faire avec un nouvel essaim d’abeilles. Et voici comment calmer vos abeilles sans utiliser d’enfumoir.

Étudiez et donnez à vos abeilles suffisamment de temps pour s’installer

Le meilleur moment pour démarrer une ruche est au printemps. Un démarrage précoce au printemps donne aux abeilles suffisamment de temps pour s’installer et stocker du miel pour l’hiver.

La première année, il n’y aura probablement pas assez de miel pour une récolte, mais la deuxième année, vous pouvez certainement compter sur un surplus.

Même si le printemps est le meilleur moment pour démarrer votre ruche, rappelez-vous que le meilleur moment pour commencer l’apiculture (sous forme d’apprentissage) est des mois voire des années avant d’installer votre ruche et d’acheter vos abeilles.

L’apiculture est une entreprise coûteuse, même dans les meilleures conditions. N’oubliez pas de tirer le meilleur parti de l’expérience en étant bien préparé.

La meilleure façon de réussir dans l’apiculture est d’apprendre autant que vous le pouvez, puis de continuer à apprendre. Vous devez commencer avec l’attitude de devenir un gardien. Si vous abordez l’apiculture comme un projet lucratif, vous échouerez sûrement.

Sources: