C’est pourquoi vous devriez arrêter de creuser un sol humide

Cultiver des légumes et des plantes est l’une des choses les plus gratifiantes à faire dans la vie, et pour de nombreux jardiniers, il y a toujours plus de travail à faire. Il peut être tentant de creuser dehors tous les jours, mais si le temps ne coopère pas, il vaut mieux passer du temps à l’intérieur et laisser sécher à nouveau.

Peut-on creuser dans un sol humide ? Il est préférable d’éviter de creuser dans un sol humide. Le labourage d’un sol humide entraînera son compactage après séchage, ce qui est préjudiciable à la santé du sol. Le sol compact ne permet pas à l’air et à l’eau de bien pénétrer; ce qui augmente le risque de maladies des racines et d’engorgement.

La réponse à creuser un sol humide n’est pas seulement en noir et blanc. Il existe de nombreux facteurs contributifs et même des exceptions à la règle. Examinons de plus près les effets du creusement d’un sol humide.

Pourquoi ne pas creuser dans un sol humide

Il est préférable d’éviter de creuser dans un sol humide pour éviter de graves dommages à long terme. La structure du sol est susceptible d’être endommagée, quel que soit l’outil que vous utilisez, qu’il s’agisse d’une charrue, d’une pelle de jardin ou même de marcher sur le sol. Le labourage d’un sol humide entraînera son compactage après séchage, ce qui est préjudiciable à la santé du sol

Le travail du sol humide compacte étroitement les particules de sol, empêchant l’eau et l’air de pénétrer dans la surface. Le sol compacté rend difficile le déplacement des racines des plantes dans le sol. Les dommages causés par le creusement d’un sol humide ne deviennent apparents qu’après son séchage complet. Le sol endommagé forme des touffes denses qui deviennent dures comme de la pierre et presque impossibles à casser. Les racines de vos plantes ne peuvent pas pénétrer dans ces touffes. De plus, l’engorgement peut également devenir un problème avec un sol compacté. Les dommages causés par le travail d’un sol humide durent longtemps et peuvent devenir perpétuels.

Une fois compacté, le sol mettra de nombreuses années à retrouver une structure de sol saine. J’ai récemment écrit un guide complet pour créer le sol parfait. Néanmoins, il est préférable d’éviter d’endommager votre sol en résistant simplement à l’envie de le labourer lorsqu’il est humide.

  Peut-on planter des bulbes à fleurs dans une rocaille

Le rôle du type de sol lors du creusement dans la terre humide

Le sol est composé de trois composants principaux, à savoir l’argile, le sable et le limon. Le sol idéal (également appelé loam) contient des quantités égales des trois, ce qui en fait un sol fertile qui se draine bien et est facile à creuser. Chaque type de sol a ses avantages et ses inconvénients et chaque type de sol gère différemment les conditions humides.

Les sols sablonneux ont des particules substantielles avec de grands espaces entre elles. Ces espaces permettent à l’eau et aux nutriments de s’écouler librement, ce qui rend les sols sablonneux moins fertiles que les sols plus lourds. Les sols sablonneux s’assèchent aussi très rapidement, donc quand il pleut, vous n’avez pas à attendre aussi longtemps pour creuser qu’avec d’autres types de sol.

Les sols argileux et limoneux sont beaucoup plus lourds et ont des particules plus petites. En conséquence, l’eau s’écoule moins rapidement et le sol se sature plus longtemps. Ces sols plus lourds sont très fertiles mais sont particulièrement sensibles au compactage. Si vous souhaitez travailler dans un sol plus lourd après une pluie, retardez le creusement de quelques jours supplémentaires pour donner au sol le temps de s’égoutter correctement.

Combien de temps faut-il attendre après la pluie pour commencer à creuser ?

Comprendre combien de temps attendre pour creuser après une pluie dépend beaucoup du type de sol de votre jardin et du climat dans lequel vous vivez. Si vous avez un sol sablonneux, vous n’aurez peut-être qu’à attendre un jour ou deux pour que le sol sèche suffisamment pour travailler. Si vous avez un sol lourd d’argile ou de limon, vous devrez peut-être attendre plusieurs jours, parfois des semaines, avant de creuser.

Votre climat détermine également combien de temps vous devez attendre, tout comme le type de sol que vous avez. Dans de nombreuses régions subtropicales du sud de l’Amérique du Nord, le sol s’assèche plus rapidement que dans des endroits plus humides comme le nord-ouest du Pacifique ou le Royaume-Uni. Porter une attention particulière à la météo et ne pas creuser dans votre jardin pendant ces périodes humides garantira à vos plantes les meilleures conditions de croissance.

  Où placez-vous l'autocollant d'enregistrement sur un UTV ?

Comment identifier les conditions d’excavation parfaites

Comme pour la plupart des aspects du jardinage, des méthodes scientifiques peuvent être utilisées pour cultiver efficacement des légumes, mais de nombreux jardiniers conviennent que la stratégie la moins chère et la plus efficace consiste à se salir les mains. Pour déterminer si le sol de votre jardin est suffisamment sec pour fonctionner, vous pouvez utiliser le Ball Test.

Prenez une poignée de terre et façonnez-la en boule avec vos mains. Lancez la balle ; il s’effrite, indiquant que le sol peut être travaillé. Ou il reste intact avec une petite bosse. Dans ce cas, laissez sécher la terre quelques jours de plus et réessayez plus tard.

Au fur et à mesure que le temps s’assèche, tout comme le sol de votre jardin, vérifier régulièrement le sol vous permettra de rester sur la bonne voie. Si vous formez une boule et qu’elle n’est pas boueuse, vous êtes sur la bonne voie, mais si un ruisseau ou même quelques gouttes d’eau en sortent, c’est encore trop humide pour travailler.

L’exception à la règle : un sol parfait

Le moyen le plus simple de contourner ces difficultés est d’avoir un sol parfait. La plupart des jardiniers considèrent que le sol idéal est un mélange de 40 % de sable, 40 % de limon et 20 % d’argile, également connu sous le nom de loam. Le loam possède les meilleures propriétés de chacun des trois types de sol en conservant l’humidité et les propriétés nutritives de l’argile et du limon, combinées au bon drainage et à la bonne circulation de l’air du sol sablonneux.

Ce sol parfait n’est pas quelque chose avec lequel la plupart des jardins commencent. C’est le résultat de la compréhension du sol que vous avez et de son développement en limon avec divers ajouts. La première chose à faire est de tout savoir sur le niveau de vie de votre sol et sur sa texture. Une façon de déterminer la texture de votre sol consiste à apporter un échantillon de votre sol à votre centre de jardinage local, car il devrait être en mesure de l’identifier pour vous, ou vous pouvez faire un test à la maison.

  Combien coûtent les animaux de la ferme

Comment obtenir un sol limoneux parfait

Quel que soit le type de sol que vous avez, ajouter de la matière organique à votre jardin l’améliorera. Que votre sol soit lourd en argile, sablonneux, pauvre en nutriments, compacté ou mal drainé, la matière organique l’améliorera. La meilleure option est le compost tout de suite ; il améliorera immédiatement votre sol et introduira des micro-organismes qui continueront d’améliorer le sol en décomposant davantage la matière organique.

La méthode à l’ancienne pour ajouter du compost consiste à le creuser dans le sol, mais il est de plus en plus reconnu que les jardins sans travail du sol peuvent en bénéficier grandement. Creuser interrompt les filaments fongiques mycorhiziens qui aident les racines des plantes à pousser vers le bas, permettant aux plantes d’accéder aux nutriments profondément dans le sol.

Souvent, vous pouvez répandre le compost sur le sol de votre jardin au lieu de le creuser. Les vers, la pluie et les micro-organismes le mélangeront au sol de manière moins perturbatrice. Si vous répandez le compost à l’automne, il sera bien mélangé dans votre jardin au printemps.

En plus du compost, vous pouvez ajouter plusieurs autres choses à votre sol pour augmenter la quantité de matière organique et la fertilité globale. Les tontes de gazon, les feuilles d’automne déchiquetées, le fumier vieilli et le marc de café amélioreront tous la fertilité, la rétention d’eau et la texture générale de votre sol.

Ce paillis organique isole le sol des changements de température, le protégeant des températures élevées pendant la journée et retenant la chaleur la nuit. Tout type de paillis organique, du papier journal aux copeaux de bois en passant par les feuilles et le compost, a l’avantage de se décomposer avec le temps, ajoutant au contenu organique du sol.

Conclusion

Creuser un sol humide est sans aucun doute préjudiciable à votre jardin, mais en comprenant comment le sol lui-même fonctionne, vous pouvez réparer les dommages causés et prévenir d’autres dommages à l’avenir. Travailler sur un sol parfait pour votre jardin vous sera bénéfique à long terme et permettra à vos légumes et plantes de prospérer année après année.

Articles Liés

10 méthodes gratuites pour créer votre propre terre de jardin parfaite

Pas cher vs. Terreau cher : lequel acheter ?